3 semaines au Cambodge : conseils pour bien préparer son voyage !

3 semaines au Cambodge : conseils pour bien préparer son voyage !

ENFIN ! 9 mois après, voici le récit de nos 4 semaines en Asie (oui bon ça va, entre temps j’ai quand même raconté notre semaine en Islande et notre road-trip en Andalousie hihihihi). Nous sommes en effet partis 3 semaines au Cambodge et 1 semaine en Thaïlande début janvier 2014. Parfait pour commencer l’année me direz-vous…

Evidemment, ce fut un mois absolument magique (j’ai toujours du mal à croire que j’ai été à Angkor, BORDEL ! <3), le pays est magnifique et vraiment touchant. J’aurai bien assez l’occasion de vous le dire au cours de mes prochains articles, je passe donc directement à la case “questions pratiques” et je vais tâcher de vous donner quelques indications précieuses… au cas où un voyage au Cambodge vous intéresse ! (vous auriez raison ;))

temples angkor cambodge-3

Notre itinéraire pour 4 semaines au Cambodge / Thaïlande

Voici à peu de choses près notre itinéraire. Nous avons rejoint Siem Reap en avion depuis Bangkok avec Air Asia. Puis toute notre traversée du Cambodge s’est faite en bus (c’est long, voire même très long, mais très économique !) jusqu’à Sihanoukville où nous nous sommes (re)posés quelques jours. Nous avons rejoint la Thaïlande depuis Koh Kong, et la différence d’infrastructures entre les deux pays a été un vrai choc !

A noter que nous n’avons passé qu’une journée entière à Phnom Penh parce que MÔSIEUR ANTOINE était catégorique : il ne voulait pas s’arrêter dans une très grande ville et préférait s’attarder sur le reste du Cambodge. Au final j’ai tellement insisté que nous nous y sommes arrêtés une journée (je finis toujours par gagner) et nous avons adoré ! Phnom Penh n’étant pas du tout une capitale comme on se l’imagine… mais est au final une assez petite ville (1,5 millions d’habitants) comportant de vrais joyaux !

Pour notre itinéraire, nous avons vraiment fait au feeling et n’organisions notre étape suivante que la veille en fonction de ce que nous lisions dans notre guide.

Comme 90% des touristes que nous croisions, nous étions équipés du guide Lonely Planet sur le Cambodge (pour la “confidentialité” de certains conseils à Angkor, c’est donc râpé ! :D)

Que faire au Cambodge ?

Suite à ces 3 semaines au Cambodge, nous pouvons donc vous donner quelques conseils sur les choses à y voir / à y faire. Lors de ce voyage, nos préférences se sont portées vers Angkor (comment peut-il en être autrement ?), le village flottant de Kompong Luong et Sihanoukville.

Mais pour vous faire une idée, voici nos différents articles sur notre séjour :

– Nos conseils pour visiter les temples d’Angkor et nos récits (Coucher du soleil sur Angkor Vat, lever du soleil sur Angkor Vat et visite du Bayon, le célèbre Ta Prohm, le temple sauvage de Beng Mealea)

Une journée à Battambang 

Le superbe village flottant de Kompong Luong 

Une journée à Phnom Penh

Quelques jours de farniente à Sihanoukville 

Un trek dans la jungle des Cardamomes 

Cambodge : bon à savoir !

enfant village flottant

– Visa pour le Cambodge : le visa Tourisme valable 30 jours sur place coûte 30 euros. Nous avons fait notre demande directement à l’aéroport, il suffit de remplir la demande de visa, de donner une photo d’identité et votre passeport et l’argent (en espèces) et le tour est joué. Le visa cambodgien est magnifique… un des plus beaux présent dans notre passeport ! *_*

Vous pouvez demander votre visa par correspondance mais il est franchement aussi simple de faire sa demande à la frontière ou à l’aéroport !

– Un des éléments qui nous a le plus frappé lors de notre voyage : le Cambodge est un pays extrêmement pollué. Il est commun de voir les cambodgiens jeter leurs canettes ou leur bouteille d’eau dans les fossés. Certains sites naturels qui devraient être splendides sont recouverts de sacs plastiques. Le Cambodge est un pays pauvre et sortant tout juste d’une guerre et d’un génocide terribles qui ont décimé une partie de la population (2 millions de morts entre 1974 et 1979 sur 6 millions d’habitants… #horreur), l’écologie n’est donc pas leur priorité (on peut les comprendre) et ils n’ont pas encore eu la prise de conscience écologique que nous avons eu il y a quelques années…

Cette pollution est vraiment choquante et est présente absolument partout (c’est à dire même sur les plages paradisiaques où il vous suffit parfois de tourner la tête pour voir un énorme tas de détritus). Le pays est magnifique et regorge de trésors mais certains paysages sont gâchés par cette pollution visuelle omniprésente, souvent accompagnée d’odeurs pestilentielles. Sans rentrer dans des discours bisounours qui n’avanceront à rien, ça fait beaucoup beaucoup réfléchir…

Nous n’avions lu cela nulle part donc je préfère vous prévenir. De même, une grande partie de la population n’a pas accès à l’eau courante (et encore moins à l’eau potable)… c’est un des plus gros défis du Cambodge actuellement.

Les moines bouddhistes (attention, ce qui suit reflète notre opinion, rien que notre opinion)

Les moines bouddhistes, tous de orange vêtus, sont évidemment pris en photo par de nombreux touristes dès que l’occasion se présente. Surtout à Angkor où avoir une photo de moines dans les temples est un peu un “must have”… Les moines sont une “caste”  favorisée du Cambodge. La population nourrit en effet les moines et assure leur confort. Les moines font donc un circuit quotidien pour réclamer du riz à la population locale, ce qui nous a semblé indécent vue la pauvreté de la population cambodgienne. D’après ce que nous avons compris, il serait plus facile pour les jeunes cambodgiens de choisir la foi que de se confronter à la vie cambodgienne (difficile de leur en vouloir), mais les moines sont à la charge de la population… Bref, une mentalité un peu difficile à comprendre en tant qu’occidental !

Les cambodgiens ne parlent pas anglais (en dehors des grandes villes), ce qui ne facilite pas toujours la communication.

Vous le découvrirez par vous même, Siem Reap, ville où se trouvent les temples d’Angkor, ne ressemble en rien au reste du Cambodge. La ville est très occidentalisée en raison d’une fréquentation touristique très importante. Les temples d’Angkor ont attiré en effet 3 millions de visiteurs en 2012 (1 million de moins que le château de Versailles, si ça peut vous donner un ordre d’idée) et devraient en attirer 7 millions en 2015… donc il faut beaucoup d’infrastructures pour accueillir ces millions de touristes, ce qui n’est pas le cas dans le reste du Cambodge. Phnom Penh donne d’ailleurs le sentiment d’être plus petite que Siem Reap.

cambodge-photos

Quelle monnaie au Cambodge ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Cambodge a deux monnaies officielles : le Riel et LE DOLLAR (américain). 1 euro fait environ 5300 riel et 1$ fait 4040 riels (super pour le calcul mental) .

Tous les distributeurs vous permettent de retirer des dollars, vous n’aurez besoin de riels que pour payer de petites sommes (bouteilles d’eau, etc) mais on vous en rendra souvent lors de vos achats. Sachez en tout cas que 90% des échanges se font avec la monnaie américaine… “Cette dollarisation de l’économie ne résulte en rien d’une décision politique. Le phénomène est apparu spontanément suite à une série de chocs (la révolution khmer rouge, l’invasion vietnamienne, le génocide), qui ont fortement érodé la confiance de la population.” explique Le Figaro

Attention : les échanges se faisant majoritairement en dollars, les vendeurs ont tendance à abuser de cette monnaie et essaient parfois de faire passer “1 dollar” comme le minimum à payer pour un produit. C’est souvent le cas avec les bouteilles d’eau… N’oubliez pas donc de négocier les prix lorsqu’ils vous paraissent excessifs : car 1$ pour une petite bouteille d’eau, c’est le même prix qu’en France, mais le niveau de vie n’est pas le même qu’au Cambodge… donc on peut se dire que le vendeur essaie d’abuser de notre portefeuille d’occidental ! (je ne suis pas contre l’idée mais parfois, faut pas déconner…)

Quel budget pour un mois au Cambodge / Thaïlande ?

Nous écartons de ce budget les billets d’avion (550 euros l’aller-retour par personne avec Emirates, réservés 6 mois à l’avance) car comme nous les payons longtemps à l’avance, ils ne rentrent plus dans nos restrictions budgétaires “sur place” (vous voyez ce que je veux dire ? non ? tant pis…).

Hors billets d’avion, nous avons dépensé environ 1300 euros pour nous deux pour nos 4 semaines en Asie (Cambodge et Thaïlande). Soit 650 euros par personne pour 4 semaines, soit 22 euros par jour et par personne. Nous aurions pu économiser d’avantage à Siem Reap (notre guesthouse était assez chère au final) et nous avons mangé dans des restaurants “à touristes” mais je trouve que notre budget est tout de même plus que raisonnable ! 😛

– Hébergement

Sachez que vous pouvez trouver facilement des guesthouses pour 10 à 20$ la nuit… (tout dépend évidemment de vos exigences en terme de confort) Nous réservions généralement la veille pour être sûrs d’avoir un pied-à-terre lors de notre arrivée mais avec le recul, aucun besoin de réserver au préalable, vous trouverez obligatoirement une guesthouse ou un hôtel avec des chambres libres et pas trop chères ! (elle est pas belle la vie ?) Réservez tout de même votre hébergement à Siem Reap, car étant une ville très très touristique, vous pourriez avoir une mauvaise surprise si vous ne réservez pas…

– Nourriture

Au Cambodge, vous pouvez manger pour 1$ par personne / repas et votre budget nourriture peut s’élever à 2$ par jour et par personne. Ah, IMPORTANT, à Sihanoukville, sur les plages paradisiaques, le mojito est à 2$. C’est pas du grand mojito mais ça se laisse bien boire ! 😉

A noter que, mine de rien, nous avons économisé un bon petit budget en ne prenant qu’un plat pour deux. Alors je vous l’accorde, ça peut paraître hyper radin mais les doses pour une personne sont vraiment énormes donc plutôt que de jeter, nous avons choisi de partager nos plats…

En tout cas, nous ne nous sommes pas privés et avons fait tout ce que nous souhaitions faire (y compris boire des cocktails sous les cocotiers). En faisant plus attention, nous n’aurions sans doute pas appréciés notre séjour de la même manière !

Climat

Nous y sommes allés du 8 janvier au 7 février, à la période idéale car il ne fait pas trop chaud. Lors de la première visite d’Angkor par Antoine il y a quelques années, les températures étaient bien plus élevées que lors de notre séjour… Nous avons pu visiter les temples d’Angkor en pleine journée alors qu’il est d’habitude vivement conseillé de limiter ses visites au matin et à la fin d’après-midi, pour ne pas trop souffrir de la chaleur.

INSOLITE : Nous sommes arrivés au Cambodge à une période de froid polaire pour les cambodgiens puisque la température n’était que d’une vingtaine de degrés la nuit. Les médias cambodgiens faisaient donc des alertes à la population pour prévenir de cette vague de froid TERRIBLE. Il était même recommandé de faire du feu (oui, 20 degrés, c’est apparemment très très froid pour les cambodgiens), et TENEZ-VOUS BIEN, beaucoup de cambodgiens portaient des bonnets pour se protéger du froid. PAR 20 FUCKING DEGRÉS. Y a pas à dire, on est vraiment pas faits pareils ! 😉 #truestory (bon je me moque mais en fait c’est pas très drôle parce que certains meurent de froid dans les rues par ces conditions climatiques…)

Bon, prévoyez quand même des petites laines parce que vous en aurez bien besoin pour admirer le lever du soleil sur Angkor Wat ! 😉

cambodge-photos-5

Se déplacer au Cambodge : quels moyens de transports utiliser ?

Etonnamment, ce sont les transports qui nous ont coûtés le plus cher au Cambodge. Nous n’avons pas loué de scooter (à noter : les plus grosses arnaques à touristes sont faites lors des locations de scooter, je vous aurai prévenus…) mais les courses en tuk-tuk sont tout simplement hors de prix comparées à la Thaïlande !

A Bangkok, vous trouverez des taxis partout, tout le temps, pour un prix complètement dérisoire (vous pouvez traverser la ville pour 2 euros, REP A SA LES TAXIS PARISIENS). En revanche, au Cambodge, les taxis sont beaucoup plus rares, vous serez obligés de prendre les motos tuk-tuks pour vous déplacer et les prix sont tout simplement exorbitants par rapport à la Thaïlande (lié au fait que les tuk-tuks n’aient pas de compteur et fixent eux même leurs prix). Les prix différent beaucoup selon les villes mais pensez toujours à négocier. Voici quelques prix indicatifs :

– entre 10 et 13$ le tuk-tuk à la journée à Siem Reap / Angkor (vous disposez d’un chauffeur à la journée sur le site d’Angkor)

– à Phnom Penh, comptez 2 à 3$ la course (dans un périmètre raisonnable évidemment)

– à Sihahoukville, la course était hors de prix (même en négociant) : de 6 à 8$ l’aller-retour hôtel/plage (représentant à peu près 10 minutes de course à tout casser). Et impossible de descendre au delà ce tarif, Sihanoukville étant une station balnéraire, ceci doit expliquer cela.

 

Prendre le bus au Cambodge

Pour rejoindre les différentes villes cambodgiennes, nous avons tout simplement pris le bus.

N’ayez crainte, vous trouverez des compagnies de bus un peu partout… Veillez tout de même à bien comparer les prix (surtout à Siem Reap) car ils peuvent changer du tout au tout selon les compagnies et le confort des bus (et prévoyez une ou deux heures de marge à l’arrivée car les trajets peuvent être très lents !).

Bizarrerie : le prix d’un ticket de bus n’est aucunement proportionnel au nombre de kilomètres parcourus. Nous avons pu faire 4h de bus entre Siem Reap et Battambang pour 4$ par personne alors qu’il nous a coûté 15$ par personne de faire Phnom Penh – Sihanoukville en 4h également.

Soyez préparés avant de prendre le bus : des séries B cambodgiennes ou des karaokés sont diffusés pendant tout le trajet et le son est poussé à fond ! (C’est rigolo au début mais après quelques heures, on sort les boules Quiès bien volontiers croyez-moi…)

La gastronomie cambodgienne, ça donne quoi ?

– Les spécialités cambodgiennes 

La cuisine cambodgienne (ou khmère) comporte des influences thaï, vietnamiennes, mais aussi françaises et chinoises. Vous trouverez beaucoup de soupes, de légumes et évidemment, de riz !

La gastronomie khmère est complètement différente et beaucoup moins diversifiée que la gastronomie thaï (en tout cas, c’est ce qu’on a pu observer). Nous avons majoritairement mangé du riz frit pendant 3 semaines… Quelques spécialités khmères sont néanmoins délicieuses. C’est le cas de l’amok, spécialité de poisson ou poulet au lait de coco, citronnelle et épices en tout genre servie dans une feuille de bananier… un vrai délice !

Khmer-Amok-1024x768

(Photo provenant de http://mag.artisansdangkor.com/)

Je vous recommande également le boeuf Lok Lak, boeuf mariné au citron et sauté avec une sauce poisson, super bon !

Les fruits

Comme un peu partout en Asie, les fruits sont vraiment délicieux ! Mangue, fruit du dragon, noix de coco, papayes, ananas, ou même durian (le fruit qui pue)… n’hésitez même pas, tout est un régal. (à tel point j’ai passé mon temps à manger de l’ananas…).

– L’eau 

A noter que l’eau du robinet n’est pas potable au Cambodge, veillez donc à vous procurer des bouteilles d’eau (même pour vous laver les dents). Beaucoup d’hôtels et guesthouses en fournissent gratuitement à leurs clients.

Attention à éviter les “fruit shake”, ces fruits mixés avec de la glace pilée, du lait et du sucre très rafraîchissant, car qui dit glace dit eau… et vous pouvez vous retrouvez malade en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. (bon perso, j’ai avalé une bonne dizaine d’ “ananas shake” et il ne m’est rien arrivé mais sait-on jamais…)

– La bière 

La bière fait partie des boissons nationales du Cambodge, pour notre plus grand bonheur. Les bières locales sont les Angkor ou Cambodia, blondes assez légères et très rafraîchissantes (parfaites à boire par 35 degrés sur des plages paradisiaques hihihihi) !

angkorbeer

 

Voilà pour mes petits conseils qui valent ce qu’ils valent mais qui vous seront peut être utiles !

Au prochain article, direction Siem Reap pour visiter les temples d’Angkor, YOUPI ! \o/

Summary
Cambodge : conseils pour bien préparer son voyage !
Article Name
Cambodge : conseils pour bien préparer son voyage !
Description
Que faire au Cambodge ? Quelle monnaie, quels moyens de transports, quel itinéraire ? Tout ce que vous devez savoir pour préparer votre voyage au Cambodge !
Author
Publisher Name
CanadaTry
Publisher Logo
Written by

Bénédicte

30 ans. J'aime cuisiner, faire des gâteaux, boire de la bière, les crêpes, voyager, jardiner, chanter les chansons de Sufjan Stevens en yaourt et mon chien. Et toi ?

Comments

13 Comments
  1. posted by
    Tugdual@visa_pour
    Oct 15, 2014 Reply

    Bon petit résumé qui servira à beaucoup de futurs voyageurs au Cambodge, j’apporterai juste quelques petites notes : 7 dollars pour un tuk tuk c’est vraiment énorme. Les occidentaux doivent normalement s’en sortir pour 2$ la course en ville (moins si vous arrivez à négocier). Une journée sur les temples du matin au soir en tuk-tuk est censé être à 10/12$ (le tuk tuk complet, pas par personne) avec un petit extra pour Banteay Srey et Kbal Spean qui sont éloignés.

    Pour l’eau, elle est tout à fait potable à Phnom Penh et c’est même la deuxième eau la plus propre d’Asie après Singapour. À la campagne, c’est différent, effectivement 🙂

    La photo du vendeur de paniers et plumeaux est très chouette !

    • posted by
      Béné
      Oct 15, 2014 Reply

      Salut Tugdual ! Merci beaucoup pour ton commentaire !
      Tu as tout à fait raison d’apporter quelques précisions (je vais d’ailleurs apporter quelques corrections) !
      Pour le prix des tuk-tuk, je vais en effet préciser car le prix des courses changent complètement d’une ville à l’autre… le prix de la journée à Siem Reap ne correspond du tout pas au prix d’une course à Phnom Penh ou à Sinahoukville ! A Sihanoukville, nous avons d’ailleurs été étonnés du prix des courses… 8$ pour un aller-retour plage/hôtel (10 minutes de route environ) et il était quasi impossible de négocier…

      Concernant l’eau potable, tu fais bien de préciser pour Phnom Penh mais nous n’y avons passé qu’une journée donc nous avons gardé nos habitudes des bouteilles d’eau ! Et je pense qu’il faut tout de même faire attention car même si l’eau est indiquée comme étant potable, les occidentaux ne sont pas habitués à ce type d’eau… (c’était le cas lors de mon voyage en Chine où l’eau était soit disant potable mais on nous conseillant vivement de la faire bouillir avant de la boire)

      Merci beaucoup pour le compliment pour la photo ! 🙂 (et je découvre ton blog au passage, très chouette, bravo :))

  2. posted by
    Camille
    Oct 16, 2014 Reply

    Un article qui tombe à pic les cocos 🙂

  3. posted by
    Simon – VoyagesVoyages
    Oct 21, 2014 Reply

    De très belles photos et un beau reportage pourtant écrit des mois après 🙂

    Une bonne mémoire ! cela donne envie !

  4. posted by
    Bun
    Juin 22, 2015 Reply

    Bon post bien informatif. Par contre un peu trop “ethnocentrique” concernant les moines bouddhistes. Le bouddhisme étant religion d’état et complètement intégré aux us et coutumes ici, il n’y a rien de choquant (lorsqu’on prend en compte ce paramètre) à voir un moine être servi en riz par une famille même pauvre. Cela participe à “l’enrichissement” de leur karma.

  5. posted by
    Amandine
    Déc 29, 2015 Reply

    Merci pour votre article très instructif!
    J’envisage de faire un voyage de 3 semaines au Cambodge en mars….mais en solo. Cela vous semble t-il “safe”?
    Est-il possible d’avoir quelques conseils et bonnes adresses?
    🙂

  6. posted by
    Amandine
    Déc 29, 2015 Reply

    Merci pour votre article très instructif!!!
    J’envisage de partir 3 semaines au Cambodge en mars…. Mais en solo.
    Vous qui êtes allés sur place, pensez- vous que c’est un pays “Safe”?
    Vous auriez quelques conseils et bonnes adresses svp? J’avoue ne pas trop savoir par où commencer les préparatifs .
    🙂

    • posted by
      Béné
      Déc 30, 2015 Reply

      Bonjour Amandine !

      Le Cambodge est un pays tout à fait safe pour y voyager seule ! Tu n’as aucune inquiétude à avoir…
      Cet article dresse tous nos conseils pour préparer son voyage. Tu peux également consulter tous nos articles sur le Cambodge, cela te donnera une idée des coins à ne pas manquer : http://canadatry.fr/voyages/asie/cambodge/

      Bon voyage ! 🙂

  7. posted by
    Hélène
    Jan 21, 2016 Reply

    Bonjour.
    Merci pour ce récit et ces conseils… Je n’ai pas encore pris le temps de tout lire mais je le ferais avec attention pour préparer notre voyage que nous prévoyons pour début 2017… Ton blog à l’air très bien conçu et très informatif, je sens que je vais y passer des heures 😉 Bises

  8. posted by
    Manuel
    Juil 16, 2016 Reply

    Très bon résumé de votre séjour, tout y est dit et illustré par de belle photo. Le Cambodge est un pays magique !

    • posted by
      Béné
      Juil 18, 2016 Reply

      @Manuel: Merci beaucoup Manuel ! Le Cambodge est vraiment magique, en effet ! 🙂 J’aimerais beaucoup y retourner !

  9. posted by
    Hanh
    Jan 6, 2017 Reply

    Bonjour Béné,
    Quel beau voyage! Mais tu n’as pas visité le Vietnam?
    Si tu arrives au Vietnam un jour, n’oublies pas de me contacter. On peut aller prendre un verre dans la vieille ville de Hanoi 😀
    Voici mon blog de voyage au Vietnam: http://lavieauvietnam.com/
    Avec amities,
    Hanh

  10. posted by
    beaman
    Juil 24, 2017 Reply

    Magnifique que ce pays le cambodge.
    J’aime votre retour sur ce beau pays.
    Le visa a récemment augmenté, il faut compter 40$ pour l’obtenir.
    Les temples aussi sont plus cher depuis septembre dernier, il faut compter 37$ pour une journée.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *