Comment gérer son budget avec Mint ?

Comment gérer son budget avec Mint ?

Après quelques semaines d’abandon, ce blog méritait une petite mise-à-jour. Nous avons vécu plein de choses depuis ce mois et demi d’absence : une tempête de neige (et 40 cm de neige), quelques -20°, des rencontres, des visites… Nous nous acclimatons plutôt bien au mode de vie canadien (même si la mentalité canadienne est complètement différente de la française) et cela nous fait vraiment du bien de voir du neuf. Ma vision de la mentalité française où tout est acquis est écorchée au quotidien mais je reste fière de mon pays, de ses droits, de sa gastronomie…

J’ai également quitté mon travail de cuisto, je ne vais pas m’étendre sur le sujet car je ne pense pas que le sujet mérite d’être étendu mais sachez juste que :

1) J’ai mal à l’épaule à force d’avoir trop utilisé la machine à couper le jambon (Sexy Béné)

2) Je n’avais jamais connu la vidéosurveillance au travail et après l’avoir vécue, je suis bien contente que la France ait une législation plus stricte que le Canada.

Au final, même si je ne gagne plus d’argent (mais j’espère que cela ne va pas durer), cela me laisse le temps pour prendre des cours d’anglais, me former à des nouveaux logiciels, apprendre à coder, rencontrer des gens, découvrir l’écosystème web d’ici. Plein de choses cools que je voulais faire depuis un moment.

Sans transition, un petit article aujourd’hui sur la gestion de son budget et sur un outil que j’ai découvert ici. L’avantage de vivre en Amérique du Nord est de pouvoir tester des services qui ne sont pas disponibles en France. Alors évidemment, au Canada, point de Spotify (ouai le monde est cruel). En revanche, on a Mint, Netflix, etc. J’ai donc choisi de vous présenter Mint.

Pourquoi gérer son budget ? 

N’étant pas une fille très très organisée d’un point de vue personnel, je n’attache pas beaucoup d’importance à trier mes tickets de carte bleus, à vérifier mes comptes, à déterminer un budget sorties, etc. Lorsque j’ai de l’argent, je le dépense comme je le sens (modérément évidemment puisque je n’ai jamais eu de vrai salaire en France) en ayant en tête approximativement quel est le montant dont je dispose pour finir le mois. Alors, oui, je sais que je peux le faire n’étant pas mère de famille et qu’après les dépenses sont comptées mais je m’en suis toujours sortie de cette façon, que l’on peut qualifier de “complètement à l’arrache”.

Jusqu’à ce que nous nous envolions pour notre PVT au Canada. Pas moyen de déconner avec l’argent, on a des projets, et si nous dépensons n’importe comment, nous pouvons dire au revoir à nos 2 mois de vacances à travers NY, le Canada et l’Islande. Pour l’instant nous avons le budget pour le faire, sous seule condition de ne pas toucher à nos économies. Et pour ne pas toucher à nos économies, il faut que nous gérions notre budget mensuel d’une manière assez drastique. Mais la flemme de gérer tout ça manuellement ou avec une feuille de calcul Excel (arrrghhh, j’ai vomi).

Il faut également savoir que les américains sont payés toutes les semaines ou toutes les deux semaines, ce qui change littéralement votre façon d’envisager un budget. Les rentrées d’argent sont plus fréquentes et vous pouvez donc vous accordez un petit plaisir sans pour autant vous mettre à découvert pour le reste du mois. Une façon de procéder que nous avons vraiment adopté ! A noter que de nombreux canadiens paient toutes leurs charges les deux premières semaines du mois et économisent les deux dernières semaines.

Mint, késako ?

Je me suis donc inscrite sur Mint. Pour les personnes habitant en France, un outil similaire a vu le jour : Bankin. Je ne l’ai pas testé car j’utilise Mint mais je pense que je vais devoir y passer lors de mon retour, les retours sont très positifs dont n’hésitez pas à tester ! (en revanche, le service a l’air disponible uniquement sur mobile)

Mint version web

Tout d’abord, il faut savoir que Mint est complètement gratuit. Le business model de Mint est d’ailleurs assez fascinant pour ceux qui voudraient s’y intéresser un peu plus.

J’utilise la version web, très facile d’utilisation.

Pour commencer à l’utiliser il vous suffit de lier votre compte bancaire avec le site. Evidemment, un des plus grands intérêts du service réside dans la sécurité du site, vous pouvez donc laisser vos données bancaires sans souci, le site est un vrai coffre fort et aucune manoeuvre ne peut être réalisée sur votre compte en banque depuis Mint.

Une fois que votre compte en banque s’affiche sur le site, c’est parti, wouhouuuuuu ! Notez tout de même que notre utilisation de Mint est assez basique puisque nous n’avons qu’un compte et nous n’avons qu’une carte de débit et aucune carte de crédit (les américains sont fous des cartes de crédit), mais l’outil prend en compte vos différents comptes et vous pouvez également ajouter vos cartes de crédit, vos investissements en cours, vos hypothèques, vos actions en bourse… Ils ont pensé à tout.

Quelques exemples d’utilisation de Mint

Voici les différentes possibilités offertes par Mint :

Des dépenses allouées par catégories

A vous de déterminer votre budget mensuel selon tout un tas de catégories (épicerie, fast food, bars, sports, loyer, électricité, internet…). Au fur et à mesure de vos dépenses, les catégories s’affichent en rouge (vous avez dépassé le budget initialement prévu), orange (vous respectez votre budget) ou vert (vous êtes en dessous du budget).

Voici notre budget pour le mois de février. La ligne Total affiche le budget total entre toutes les catégories. Vous pouvez évidemment ajuster les catégories si vous trouvez que le budget total est trop élévé. 1780$ (1320 euros) peuvent vous paraître beaucoup mais avec un loyer de 850$ par mois, des cartes de transport à 260$ et les prix canadiens, je peux vous dire que ça part vite 😉 (pour vous donner une idée avec des prix de référence que vous connaissez, vous ne trouverez pas de bouteille de Vodka à moins de 30$ ici soit 22 euros, et le pack de 6 bières est rarement à moins de 10$).

Oui, comme vous pouvez le constater, on s’est complètement craqués sur les bars ce mois-ci et nous avons explosé notre budget initial (c’est de la faute d’Antoine). Cela nous permet de voir nos lacunes et de nous améliorer le mois d’après (ou pas).

Ce tableau récapitulatif nous permet de voir que dans l’ensemble, nous sommes d’assez bons élèves (même si on picole un peu). Le tableau n’affiche pas nos dépenses de transport en commun parce que nous avons acheté nos cartes fin janvier, cette dépense a donc été prise en compte dans le budget de janvier.

Un historique très précis

Chaque dépense effectuée s’affiche sur le site au sein de votre historique et est directement catégorisée grâce à la description du lieu où vous avez dépensé. Si vous payez en cash, évidemment votre dépense ne s’affichera pas (je préfère préciser même si je prends le risque de vous prendre pour des débiles ;)). Nous payons tout par carte donc il est très facile pour Mint de savoir dans quelle catégorie doit aller telle ou telle dépense. Par exemple, la capture ci-dessous nous montre la dépense chez Hero Certified Burgers (> Burger King) qui a été automatiquement catégorisée en Fast food. Très simple.

Si toutefois la catégorie choisie par défaut par Mint n’était pas la bonne, vous pouvez évidemment la modifier et tout personnaliser. Certaines dépenses peuvent être en “uncategorized”, lorsque vous effectuez une dépense par chèque par exemple, vous pouvez également changer la catégorie et attribuer la bonne.

 

Une synthèse visuelle (dé)culpabilisante

L’avantage de la synthèse visuelle est de voir quelles sont les catégories dans lesquelles nous dépensons le plus. Cela nous permet de voir que pratiquement la moitié de notre budget est allouée à notre loyer. La catégorie Shopping regroupe les courses alimentaires du quotidien comme les livres, etc, cette catégorie mériterait d’être affinée.

Cette synthèse peut être complètement culpabilisante… (bah oui, c’est un service basé sur les dépenses les gars).

Une synthèse mensuelle 

La synthèse mensuelle permet de connaître en un coup d’oeil l’état de vos finances par rapport aux mois précédents. Culpabilisant ou pas, encore une fois…

Ici, nous pouvons voir notre grosse rentrée d’argent en octobre (rapatriement de nos économies venant de France). En novembre et décembre nous avons été de très mauvais élèves car nous n’avions pas de travail et avons dépensé énormément pour notre installation sur place.

En janvier, un peu mieux puisque nous sommes dans le vert mais nous sommes  loin d’être les rois des économies ! (normal en achetant une guitare me direz-vous)

Le mois de février n’est pas au top pour le moment mais j’attends mon dernier chèque de salaire (je ne pensais pas devoir à me justifier de mes dépenses sur internet un jour :P).

 

Enfin, Mint dispose d’une application mobile très bien faite. Je ne l’utilise pas car j’estime ne pas avoir besoin de gérer mon argent dans les transports en commun ou dans la rue mais elle est très simple d’utilisation.

A noter que parfois je reçois des mails d’avertissement sur une dépense non prévue qui sont pires que ceux de ma maman ou de mon papa. Vous allez voir, cette application va vous changer la vie… Ce service nous permet vraiment de voir quelles sont nos dépenses et comment nous nous positionnons dans notre budget en temps réel (l’historique des dépenses est mis à jour quasi instantanément).

Lors de mon retour en France, l’utilisation d’une application de gestion de finances personnelles va me paraître indispensable pour économiser afin de réaliser des projets.

Written by

Bénédicte

30 ans. J'aime cuisiner, faire des gâteaux, boire de la bière, les crêpes, voyager, jardiner, chanter les chansons de Sufjan Stevens en yaourt et mon chien. Et toi ?

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *