Premiers pas à Angkor, Cambodge – Janvier 2009

Premiers pas à Angkor, Cambodge – Janvier 2009

Angkor… Certainement un de mes plus beaux souvenirs de voyage…

Il faisait très chaud lors de ma visite en janvier 2009, la chaleur y était bien plus accablante qu’en Thaïlande où j’avais déjà passé quelques semaines.

Angkor c’est une part de magie. Un des plus beaux ensembles monumentaux du monde, au coeur de la jungle cambodgienne. Une cité, un Empire qui va perdurer du IXème au XVème siècle, dominant une majeure partie de l’Asie du Sud-Est. La ville capitale s’étendait sur plus de 1 000 km², et la population, à son apogée, dépassait les 700 000 habitants (c’est l’équivalent de la population de Paris au début du XIXème siècle) !

Les ruines que l’on peut visiter aujourd’hui sont celles des temples qui se dressaient partout dans la ville… Ceux-ci sont quasiment tous construits selon le même schéma, le temple-montagne. La pyramide représente le Mont Méru, centre de l’Univers et séjour des Dieux dans la mythologie hindoue. Si vous avez la chance de visiter Angkor, vous constaterez également la présence de nombreuses statues de Bouddha. En effet, la vie d’une cité de cette importance n’est pas un long fleuve tranquille, et au cours de ces 6 siècles, il y a eu des changements politiques et religieux. Ainsi le bouddhisme a été un temps la religion officielle du royaume Khmer, ce qui explique la présence de ces bouddha, cohabitants encore aujourd’hui avec les dieux hindous…

J’ai passé 4 jours à visiter Angkor et ses ruines. Je n’ai pas tout fait, tout vu… Il y a des centaines de temples, certains sont peu accessibles, certains très fréquentés par les touristes, certains sont restaurés, bien entretenus, d’autres volontairement laissés à l’abandon pour que le visiteur prenne conscience que la nature, inexorablement, reprend ses droits. C’est un peu étonnant de voir ces ruines disparaitre peu à peu, englouties par la jungle. Mais ces temples abandonnés sont presque plus beaux encore… La végétation, les lianes, les racines viennent dévorer la pierre et donnent à l’ensemble un charme et une atmosphère vraiment particulière. On a l’impression, si par chance on se retrouve seul dans un temple, d’être un explorateur qui découvre une antique cité perdue…

Vous l’aurez compris, j’étais vraiment comme un fou parmi ces temples. Deux passions en une ; le voyage et l’histoire… Un gros kiff. Je pense qu’il me faudra visiter Teotihuacan au Mexique, ou Machu Picchu au Pérou pour revivre une expérience similaire. Et puis bien sur, retourner à Angkor…

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Le temple d’Angkor Vat est le plus grand des temples d’Angkor et il est superbement conservé. Temple hindou, puis bouddhiste, il a été fondé au XIIème siècle… C’est certainement le temple le plus connu du Cambodge, à tel point qu’on le retrouve sur le drapeau national !

Frise Hindoue à Angkor Vat

Apsara Angkor Vat

De nombreux bas-reliefs sont sculptés sur les murs des temples, et c’est encore plus manifeste à Angkor Vat ! On peut notamment  observer sur ces frises de très belles représentations de la mythologie hindoue…

Allée, porte sud Angkor Thom

Angkor Thom

Angkor Thom

Angkor Thom ; la porte d’accès sud et le Bayon… La cité royale d’Angkor Thom a été construite à la fin du XIIème siècle, par un roi bouddhiste, ce qui explique la présence importante de têtes de bouddha sculptées ici.

Ta Keo

Sommet d'un temple

Neak Pean

Temple Angkor

Racine temple angkor

5 choses à retenir :

– Le site qui abrite les temples est très vaste ! Vous ne pourrez pas le parcourir à pied… Demandez à un chauffeur de tuk-tuks de vous accompagner pour la journée. Il vous conduira à travers le site, pourra vous attendre le temps de votre visite et vous conduire ensuite à un autre temple que vous souhaitez visiter (les cambodgiens parlent en général très bien anglais, la communication est souvent plus aisée qu’avec leurs voisins thaïlandais).

– Tous les temples ne présentent pas forcément le même intérêt. Renseignez-vous sur ceux que vous voulez absolument voir, fixez vous des “priorités”, surtout si votre séjour est court (1 ou 2 jours). Vous ne pourrez pas tout voir, donc assurez vous de voir au moins les incontournables et ceux qui sont susceptibles de vous plaire davantage. Personnellement, je faisais un liste de 3-4 temples tous les soirs pour le lendemain…

– Soyez prêt à vous lever de bonne heure ! Le meilleur moment pour arriver sur le site, faire de belles photos du lever de soleil sur les temples tant qu’il n’y a pas trop de touristes est aux alentours de 5-6 heures du matin (il y a beaucoup plus de touristes pour le coucher de soleil 😉 ). Ne perdez pas de vue qu’il fait très chaud, et qu’il est quasiment impossible de visiter les temples entre 13h et 16h tant la chaleur est accablante. Le programme de la journée est bien souvent : visites tôt le matin, sieste/repos entre 13h et 16h, retour sur le site en fin d’après midi. Si vous êtes courageux et ne craignez pas la chaleur, vous pouvez avoir les temples pour vous tout seul pendant 2 heures par jour ! (ce conseil est valable si vous visitez Angkor en janv/fev, je ne sais pas pour les autres mois de l’année)

– Les conseils classiques : de bonnes paires de chaussures (on marche beaucoup, on peut monter en haut de nombreux temples… etc), pensez à prendre de l’eau, un chapeau ou une casquette, de la crème solaire… Si vous avez un petit guide d’Angkor et des temples pour savoir ce que vous visitez, c’est encore mieux !

– Les ruines d’Angkor sont classées au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1992. Elles sont protégées et font souvent l’objet de restaurations. Des archéologues et historiens travaillent toujours sur le terrain. Il faut donc acheter un pass pour accéder à l’ensemble du parc et des temples. Il existe des pass pour une journée, 3 jours et 7 jours. (j’avais pris un pass 3 jours, qui coûtait à l’époque une trentaine d’euros – de mémoire).

Written by

Antoine

32 ans (bientôt 40...). Je suis passionné d'histoire et de foot (j'ai gagné la Champion's League une bonne dizaine de fois sur Playstation !). Homme à chat. Cigars lover.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *