Où acheter ses cigares à Cuba ? Quels cigares acheter ? Tout sur le tabac à Cuba !

Où acheter ses cigares à Cuba ? Quels cigares acheter ? Tout sur le tabac à Cuba !

Je ne vous apprends rien, Cuba est LE pays du cigare par excellence. C’est d’ailleurs aussi ce qui a un peu motivé mon envie de partir à la découverte de l’île, étant moi-même amateur de “puros”, comme on dit là-bas.

Voici donc mes conseils d’amateur plus ou moins éclairé pour que les fumeurs de havanes puissent profiter de quelques “bons plans” sur l’île, ou au moins éviter les arnaques les plus classiques (qui ne manquent pas) !

Je tiens à préciser que j’ai moi-même bénéficié de conseils avisés de Guillaume Tesson, ami et expert en cigares et fin connaisseur de Cuba, lors de la préparation de mon voyage, et que certains des conseils que je m’apprête à vous donner sont aussi les siens ! 😉

Dans cet article, je tâcherai de répondre à différentes questions :

    • Le Festival du cigare : la traditionnelle arnaque à la cubaine ! 
    • Où visiter des plantations de tabac à Cuba ?
    • Où acheter ses cigares à La Havane et à Cuba ?
    • Où visiter une manufacture de tabac / fabrique de cigares ?
    • Quels cigares acheter à Cuba ? Comment sélectionner des cigares ? 
    • Quels cigares acheter lorsque l’on est fumeur “débutant” ? 
    • Combien de cigares peut-on rapporter de Cuba ? 
    • Comment conserver ses cigares ?

gif cigar

Le Festival du Cigare à La Havane : la traditionnelle arnaque à la cubaine ! 

Dès notre premier jour à La Havane, nous avons eu une chance folle ! Nous avons croisé un cubain dans la rue qui nous a expliqué que le jour même se tenait le festival du havane. C’est un événement qui a lieu une fois par mois, et où on peut trouver des cigares à moitié prix dans les coopératives. QU’EST-CE QU’ON EST VEINARDS ! (Bien évidemment, il s’agit d’une arnaque !)

Et chaque jour de notre séjour à La Havane, on est venu nous accoster pour nous proposer d’aller au festival du cigare… Vous allez très vite découvrir que tous les jours, c’est bizarrement le “jour spécial du festival du havane” avec cigares à moitié prix. Ne vous fiez pas aux jineteros qui cherchent à vous ramener à tout prix dans un endroit pour toucher leur commission. Les cigares achetés dans la rue, hors du réseau de distribution contrôlé par l’Etat, sont quasiment toujours des faux, roulés avec des résidus de tabac et qui ne présentent aucun intérêt… Si vous en acheté un, que vous brisez le cigare par le milieu, il y a de fortes chances que le tabac se répande en miettes ! #poudredecigare

Que ce soit de la mano à la mano avec des cubains dans la rue qui prétendent avoir un frère/neveu/cousin qui travaille à la fabrique ou bien dans les coopératives, je vous déconseille fortement d’acheter vos cigares dans la rue.

À La Havane comme ailleurs à Cuba, il n’y a qu’un seul endroit où vous pouvez être sûr d’acheter de vrais cigares fabriqués dans les règles de l’art : les Casas del Habano (évitez toutefois les achats de dernières minutes dans celle de l’aéroport, le stock y est réputé pour être de mauvaise qualité).

Où visiter des plantations de tabac à Cuba ? 

À La Havane, vous pourrez visiter des fabriques de cigares, celles de La Corona ou d’El Rey del Mundo notamment. Lors de notre séjour en janvier 2016, toutes deux étaient fermées pour quelques semaines, c’est pourquoi nous ne les avons pas vues.

champ de tabac vinales

En revanche, notre voyage nous a mené dans l’ouest dans l’île, non loin de Piñar del Rio, région particulièrement renommée pour la qualité du tabac qui y pousse, la Mecque du cigare cubain (et c’est en grande partie pour cela que nous nous y sommes rendus ;)). À Viñales, le tourisme est surtout lié à l’écologie et au terroir : randonnées, découverte de la faune et de la flore, mogotes, café et plants de tabac sont au programme. C’est pourquoi les excursions incluent quasiment systématiquement un passage chez un veguero, un paysan qui cultive le tabac. Nous avons nous aussi rencontré un des ces vegueros lors d’une excursion, et là encore, méfiance aux arnaques !

Dans notre cas, le paysan nous proposait un mojito au miel accompagné d’un cigare. La surprise, c’est que le bout du cigare était également largement enduit de miel… “Pourquoi” ai-je demandé ? Parce que “c’est meilleur comme ça” fut la réponse du producteur. Bien évidemment, il était impossible de déceler la moindre subtilité du tabac puisque le goût puissant du miel en bouche prend le dessus sur la saveur du cigare. (Mais le mojito au miel était un vrai délice !)

J’ai mieux compris le sens de cette petite astuce lors de la démonstration du roulage de cigare. Tout d’abord le producteur nous a expliqué que les feuilles de la plante étaient macérées dans un mélange de rhum, de miel et de nombreuses autres plantes ! Autant vous dire que si vous voulez déguster un cigare pour la qualité intrinsèque du tabac et la saveur naturelle de la plante, c’est raté d’office. Ensuite, le roulage à proprement parlé n’est pas conforme aux règles en vigueur dans les manufactures. Là où un puro est traditionnellement constitué au minimum de 5  feuilles de tabac différentes (3 pour la tripe, une pour la sous cape et un pour la cape) le veguero n’en utilisait que 3 ! Et le collage finale de la cape se faisait de nouveau au miel (décidément !). J’ai eu l’occasion par la suite de notre voyage de visiter une vraie fabrique de cigares à Santa Clara, où étaient produit des Montecristo et des Roméo et Juliette notamment, je peux vous assurer qu’il y avait un monde entre les cigares roulés là-bas et ceux de nos paysans cubains…

veguero vinales cuba

Pour le fun, pour le souvenir, vous pouvez acheter les cigares des vegueros, mais sachez qu’en aucun cas ces cigares ne sont comparables avec les vrais cigares cubains. Généralement, les paysans vendent aux grandes marques la plus grande partie de leur récolte et ils ont le droit d’en conserver un certain pourcentage pour leur utilisation personnelle et pour vendre aux touristes. Bien évidemment, les experts des manufactures viennent sélectionner ici pour leurs besoins les meilleures plantes et celles qui restent aux paysans sont celles de qualité inférieure. Pour masquer les défauts de ces plants de moindre qualité, les paysans font du tabac “aromatisé” (rhum, miel, etc) qu’ils vendent ensuite aux touristes comme le vrai cigare authentique du paysan cubain 😉 #astuce #merchandising

Piñar del Rio et Viñales : les plantations de tabac de Cuba !

La région de Piñar del Rio et Viñales représentent le coeur de la production de tabac à Cuba. Si vous visitez la région, profitez-en pour faire LA photo souvenir de votre périple au pays des cigares ! Arrangez-vous pour avoir un bout de cigare sur vous et aventurez-vous dans un champs de tabac pour faire votre cliché, avec les célèbres mogotes en toile de fond, c’est encore mieux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour ma part, à l’entrée de Viñales j’ai repéré un veguero qui proposait vente de cigares et visite de son séchoir. Il faut y aller assez tôt dans la matinée si vous voulez éviter les cars de touristes qui y débarquent pour déjeuner en écoutant les musiciens chanter “Hasta Siempre”… N’achetez pas vos cigares ici ! En revanche vous pouvez demander au paysan de faire quelques photos dans son champ (en échange d’un CUC ou deux). Pour acheter des cigares à Viñales, seule la “tienda de tabacco” sur la rue principale est digne de confiance.

séchage du tabac cuba

Où acheter ses cigares à La Havane ?

À La Havane, comme je vous l’ai signalé plus haut, vous pouvez visiter plusieurs manufactures. Ces dernières étant fermées lors de notre voyage, je ne peux pas vraiment vous les conseiller. En revanche, je vous recommande 3 établissements, des tiendas de tabacco, particulièrement bien approvisionnées et qui feront votre bonheur pour vos achats. Dans le centro historico, une Casa del Habano est un peu cachée dans le patio de l‘hôtel Conde de la Villanueva, au coeur de la très touristique calle Mercaderes. Cette boutique présente l’avantage de proposer un fumoir à ces clients et des possibilités de dégustations. C’est la civette qui m’avait été indiquée par Guillaume comme étant la meilleure adresse pour acheter des cigares, et je n’ai pas été déçu ! Deux autres boutiques méritent toutefois également d’être mentionnées ici, toutes deux situées dans des hôtels prestigieux et historiques de la capitale cubaine : celle de l’Hôtel Nacional qui donne sur le Malècon et celle de l’hôtel Habana Libre dans le quartier de Vedado.

Pour acheter des cigares à La Havane, donc :

  • Casa del Habano de l’hôtel Conde de la Villanueva
  • Casa del Habano de l’Hôtel Nacional (profitez-en pour boire un verre à l’extérieur, la vue sur le Malècon est splendide !)
  • Casa del Habano de l’hôtel Habana Libre

Où visiter une manufacture de tabac / fabrique de cigares à Cuba ?

fabrique cigares à cuba

Il est impensable de conclure votre voyage à Cuba sans avoir visité une manufacture de tabac ! Nous avons pu visiter celle située à Santa Clara (une étape dans cette ville vaut le coup rien que pour la visite de sa manufacture, une des plus réputées de Cuba). L’achat des tickets pour la visite ne se fait pas sur place, mais au comptoir Cubatour à proximité de la place principale de la ville. La visite n’est pas très longue, les explications sont relativement succinctes et les photos y sont interdites mais la visite vaut vraiment la peine ! L’ambiance qui règne dans la galera et l’odeur de tabac sont indescriptibles. J’ai eu la chance d’échanger avec un torcedor qui parlait très bien anglais pendant qu’il travaillait, et je garde un excellent souvenir de cet échange, de le voir travailler, dans un endroit aussi magique. On prend réellement conscience en voyant tous ces gens travailler avec tellement de soins de ce que signifie le “hecho a la mano” de nos havanes. Chaque pièce est unique, chaque puros a été confectionné à la main, et le savoir faire de ces gens a bien évidemment un prix…

fabrication cigares à cuba

Quels cigares acheter à Cuba ? Comment sélectionner des cigares ?

J’ai rencontré quelques problèmes et surtout de grosses déceptions au moment de faire mes achats. Si je devais aller à Cuba aujourd’hui, voila comment je procéderais pour ne pas être confronté de nouveaux à ces légers regrets…

Première chose, munissez-vous du dernier Havanoscope en date. Lisez le attentivement, faites une sélection parmi tous les cigares de ceux qui vous intéressent le plus ! Une fois votre liste établie, au début de votre séjour profitez d’être à La Havane pour faire le tour de quelques civettes, au moins les 3 plus importantes citées précédemment. Regardez ce qu’ils ont à disposition et si vous y trouvez une perle rare, n’hésitez pas : achetez-la !

Mais dans un premier temps, je vous conseille davantage de mettre à profit ce premier round d’observation pour vous faire une idée des prix et des modules généralement proposés. Il faut savoir que les civettes de La Havane sont souvent les premières dévalisées puisque c’est là que se concentre la plus grande partie des touristes. Une édition limitée, ou une édition régionale spéciale de Cuba qui est en rupture de stock dans les Casas del Habano de la capitale peut donc très bien se trouver dans une boutique en province. C’est pourquoi je vous recommande de commencer par regarder ce qu’il y a de disponible dans les magasins de La Havane, ainsi vous serez certains de ne pas rater une bonne occasion si vous voyez par la suite une boite de cigare “rare” dans une civette de province ! Si j’avais moi-même appliqué cette méthode, j’aurai pu ramener une boite de Diplomaticos Excelencia en vente à Santa Clara et à Trinidad et introuvable à La Havane ! 🙁

Vous l’aurez déjà compris en lisant cet article mais je me répète : pour éviter toute déconvenue, je vous recommande chaudement d’acheter vos havanes dans les magasins officiels, les Casas del Habano. Bien évidemment, les cigares y sont plus chers que dans la rue mais au moins, vous êtes certains de fumer un authentique puro ! À quoi bon payer moins cher si c’est pour prendre le risque d’acheter un cigare constitué de résidu de feuille de moindre qualité aromatisé ? Un cigare dans une Casa del Habano coûte en moyenne 20% moins cher qu’en France, la différence est certes significative mais le prix reste tout de même élevé, surtout par rapport aux prix cubains ! À titre de comparaison un Cohiba robusto que vous trouvez à 17 € dans votre civette en France s’achète environ 13€50 sur place. Alors certes, ça reste un petit budget, mais quand on a vu les torcedores travailler dans la manufacture, on comprend mieux pourquoi !

Quels cigares acheter à Cuba lorsque l’on est fumeur “débutant” ?

C’est difficile de vous conseiller un cigare plus qu’un autre. En fonction de vos goûts, de votre envie du moment, tel ou tel cigare vous conviendra plus ou moins. Néanmoins, voici une petite sélection de cigares abordables pour un non initié, des volutes aux saveurs suffisamment douces et confortables pour plaire, je pense, au plus grand nombre… Petit rappel de base mais qui à son importance : il ne faut pas avaler la fumée du cigare ! 😉 #vomiassuré

  • Cohiba, Panetelas. C’est un petit module, fin et élégant. Idéal pour commencer en douceur, avec un temps de dégustation assez court (15 min environ). C’est avec ce module que j’ai fait découvrir à Béné le monde du cigare et ça a plutôt bien marché ! 😉

femme qui fume le cigare

  • H. Upmann, Connaissseur n°1. Un de mes cigares préférés, excellent rapport qualité/prix, agréable et facile à fumer. Attention à ne pas le confondre avec le Connaisseur A qu’on trouve à Cuba et que je n’avais jamais vu en France, plus difficile à appréhender !
  • Hoyo de Monterrey, serie Le Hoyo de San Juan. Cette marque fabrique généralement des cigares assez doux et largement accessibles, et ce grand robusto en est un très bon exemple.
  • Romeo y Julieta, Wide Churchills. Là, je vous emmène sur un module un petit peu plus compliqué, ne commencez peut être pas par celui- là. Néanmoins, si vous voulez goûter au plaisir d’un bon barreau de chaise, celui ci est excellent. Riche et savoureux, plutôt rond, il n’est pas corsé et la fumée n’est pas agressive ce qui en fait un cigare relativement aisé à déguster malgré sa taille imposante.

Cette liste est bien évidemment non exhaustive, mais s’ils vous plaisent, ces cigares devraient vous permettre de vous initier au monde du cigare et qui sait, par la suite, de vous aventurez vers des modules plus complexes.

Combien de cigares peut-on rapporter de Cuba ?

Vous êtes limité à 50 cigares par personne. Ce qui vous laisse largement de quoi faire ! 😉 (surtout si vous partez accompagné(e) et que votre accompagnateur / trice ne fume pas ! :D)

Comment conserver ses cigares ?

À Cuba, la température et le taux d’humidité sont idéals (la nature est bien faite), il n’y a donc pas de problème pour conserver votre cigare plusieurs jours même sans humidificateur de voyage. Assurez vous seulement de mettre votre vitole dans un endroit bien protégé dans votre valise pour ne pas l’endommager 😉

La question devient plus épineuse lorsqu’il s’agit du voyage en avion. Où mettre les cigares que vous souhaitez rapporter de Cuba ? Soute ou cabine ? Personnellement, j’ai opté pour le bagage cabine. La température en soute étant ce qu’elle est, j’ai préféré préserver mes cigares et les emmener avec moi dans des conditions plus favorables. Dans leurs boites, au coeur de mon bagage pour les prémunir au maximum des éventuels chocs, au milieu des tee-shirts sales pour garantir un léger taux d’humidité… #pasglamour

Une fois en France, il m’a bien évidemment fallu acheter une cave supplémentaire pour conserver tous mes petits cigares (j’en ai ramené une petite cinquantaine) qui sont autant de souvenirs de mon voyage à Cuba !
où acheter des cigares à cuba les affranchis cigares

Voilà tous nos conseils pour acheter de bons cigares à Cuba et où les trouver ! Encore un énorme merci à Guillaume Tesson pour ses précieux conseils ! (Guillaume, si tu nous lis, en espérant déguster un bon cigare en ta compagnie très bientôt ! ;))

gif cigar cowboy

Summary
Cuba : Où acheter ses cigares ? Quels cigares acheter ?
Article Name
Cuba : Où acheter ses cigares ? Quels cigares acheter ?
Description
Où acheter ses cigares à Cuba ? Quels cigares acheter ? Tout sur le tabac à Cuba !
Author
Publisher Name
CanadaTry
Publisher Logo
Written by

Antoine

32 ans (bientôt 40...). Je suis passionné d'histoire et de foot (j'ai gagné la Champion's League une bonne dizaine de fois sur Playstation !). Homme à chat. Cigars lover.

Comments

10 Comments
  1. posted by
    Timo
    Août 14, 2016 Reply

    Hola Antoine,
    Merci bcp pour ton article.
    Je pars prochainement à Cuba avec tes bons conseils 🙂

    • posted by
      Christophe HAUTCOEUR
      Jan 17, 2017 Reply

      Bonsoir
      Un petit florilège de votre voyage svp
      Nous partons à Cuba dans 10 jours
      Merci
      Christophe

      • posted by
        favreau
        Nov 8, 2017 Reply

        savez vous si on peut en commander directement par le net et à quelle adresse mail @Christophe HAUTCOEUR:

  2. posted by
    Fanch
    Déc 9, 2016 Reply

    Yeah , super ! je suis au Costa Rica et je decolle pour Cuba demain 😉 merci pour les adresses et les cigares conseillés pour les novices !

    • posted by
      Christophe HAUTCOEUR
      Jan 17, 2017 Reply

      Quelques infos sur votre séjour svp
      Nous partons à Cuba dans 10 jours
      Merci
      Christophe

  3. posted by
    33Elias
    Mai 19, 2017 Reply

    I must say it was hard to find your blog in google. You write great
    posts but you should rank your page higher in search
    engines. If you don’t know 2017 seo techniues search on youtube:
    how to rank a website Marcel’s way

  4. posted by
    Authentik Vietnam
    Oct 8, 2017 Reply

    Oh je regrette de ne pas avỏir lu votre article plus tôt! J’ai visité le Cuba en janvier 2016 et je cherchait des lieux où achetaient les bon cigares 🙁

  5. posted by
    favreau
    Nov 8, 2017 Reply

    peut on en faire expédier en France ? et ou s’adresser par le net pour en commander

    • posted by
      Antoine
      Nov 8, 2017 Reply

      @favreau: il y a de très bonnes civettes en France où vous trouverez la plupart des modules cubains, dans des conditions de conservation optimales.

  6. posted by
    LastGreta
    Jan 25, 2018 Reply

    I have noticed you don’t monetize your website,
    don’t waste your traffic, you can earn extra bucks every month
    because you’ve got hi quality content. If you want to know how to make
    extra bucks, search for: Mertiso’s tips best adsense alternative

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *