Fait-maison / Zéro-déchet

Comment fabriquer un déodorant naturel et zéro-déchet efficace ? Ma recette après 3 ans d’essais !

08/06/2018

Impossible de passer au naturel dans les cosmétiques / produits d’hygiène sans passer par la case “au secours, je ne trouve pas de déodorant efficace” ! (comme je vous comprends…)

Cela fait plus de 5 ans maintenant que je n’ai pas utilisé de déodorant industriel acheté en supermarché ou en pharmacie. Pourquoi ? Les aisselles sont une zone sensible que l’on épile ou rase fréquemment (ou pas) et proche de la poitrine, autre zone sensible… Y appliquer des produits contenants des sels d’aluminium ou toute autre substance chimique superflue s’avère dangereux sur le long terme puisque cela augmenterait le risque de cancer du sein. Heureusement pour nous, des matières naturelles font très bien le travail !

J’ai dans un premier temps utilisé une pierre d’alun (naturelle, évidemment) pendant 3 ans. Sa durabilité n’est plus à démontrer puisque la pierre met près de 2 ans à s’épuiser (il y a une forte probabilité pour que vous la cassiez avant qu’elle soit épuisée d’ailleurs) mais son efficacité était chez moi assez relative (pour rentrer dans les détails, il ne valait mieux pas que j’ai à courir 50 mètres pour conserver une odeur soutenable le reste de la journée). Par ailleurs, j’ai pris connaissance de nombreux débats sur la composition et la toxicité de la pierre d’alun, je l’ai donc laissée tomber aussi vite que je l’avais adoptée.

J’ai cherché un déodorant naturel facile à réaliser, et entre les conseils des un.e.s et des autre.s, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. J’ai donc décidé de vous donner MA recette que j’utilise depuis 2 ans et qui ME convient parfaitement (j’insiste sur le ME convient car chaque peau / corps est différent et ma recette ne vous conviendra peut-être pas). Sachant que je transpire BEAUCOUP (déso pas déso, mais au moins je suis un merveilleux cobaye pour déodorant, vous pouvez me faire confiance) et que j’ai testé des dizaines de déodorants industriels qui ne m’ont jamais satisfaite.

déodorant zéro déchet efficace Les atouts de ce déodorant naturel fait-maison :

  1. Il est naturel.
  2. Il est fait-maison (no shit!).
  3. Il est très économique puisqu’un petit pot dure environ 4 mois pour un coût de revient d’1€50 environ (et j’ai compté large ;)).
  4. La texture est très facile à appliquer (ne soyez pas étonné.e, elle change en fonction de la température ambiante). Le déodorant fond instantanément au contact de la peau, une toute petite quantité est donc suffisante pour chaque aisselle ! Je prends une noix de déodorant au doigt et l’applique comme une crème.
  5. Il n’est pas gras (contre toute attente) et je n’ai pour le moment aucune tâche à déclarer sur mes vêtements 🙂
  6. L’odeur est discrète.
  7. Il est efficace réellement pendant 24 heures si vous avez une activité dite “normale”.
  8. Les ingrédients utilisés se trouvent très facilement dans le commerce.

La recette de mon déodorant naturel fait-maison zéro-déchet :

Pour réaliser ce déodorant “zéro-déchet”, il vous faut :

  • Un petit pot en verre propre
  • 2 grosses cuillères à soupe d’huile de coco
  • 30 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ou de géranium
  • Une cuillère à soupe de bicarbonate de soude fin (j’utilise celui de la marque “La droguerie écologique”, dont je suis vraiment fan des produits, trouvable en Biocoop). Certaines personnes auraient des problèmes d’irritations avec le bicarbonate de soude (et notamment avec les déodorants Schmidt’s (bio, naturel et vegan) qui en contiennent). Je n’ai jamais eu de problème avec ce bicarbonate donc n’hésitez pas à tester et vous me direz ce qu’il en est 🙂

Les étapes :

  • Faire fondre l’huile de coco à feu très doux
  • Lorsque l’huile est liquide, y ajouter 30 gouttes d’huile essentielle de palmarosa hors du feu
  • Verser le mélange dans le petit pot en verre
  • Ajouter la cuillère à soupe de bicarbonate de soude et mélanger à l’intérieur du pot
  • Laisser figer à température ambiante et lorsque la préparation a une texture crémeuse, la mélanger à nouveau afin d’homogénéiser, le bicarbonate de soude ayant tendance à tomber au fond du bocal. La crème se durcira petit à petit, il vous suffira alors de gratter avec votre ongle pour pouvoir l’étaler sous vos aisselles, elle fondra instantanément au contact de votre peau.

Si vous désirez une texture plus crémeuse, mettez tous les ingrédients liquides ainsi que le bicarbonate dans un bol et fouettez-les au batteur (ou au robot type KitchenAid) afin de lui donner une texture “chantilly”.

L’huile de coco commence à se liquéfier au delà de 20°C, si votre déodorant devient trop mou / liquide (en cas de fortes chaleurs notamment), veillez à le conserver au frais !

Et voilà, c’est tout pour ce déodorant maison réalisable en quelques minutes seulement ! J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi ! 🙂 De mon côté, je serais désormais bien incapable de repasser au déodorant traditionnel aux odeurs souvent artificielles et à l’efficacité très relative.

Si vous avez des recettes efficaces avec d’autres ingrédients, n’hésitez pas à les poster en commentaires, cela pourra peut-être convenir à des lecteur.rice.s en recherche !

faire déodorant naturel

  • Reply
    Christophe
    08/06/2018 at 21:02

    Merci pour la recette 🙂
    Et du coup niveau texture tu l’appliques un peu comme une crème finalement ?

    • Reply
      Béné
      09/06/2018 at 09:05

      @Christophe: Hello Christophe ! Merci pour ton commentaire, tu fais bien de me poser la questions car je ne l’avais pas précisé dans mon article (c’est désormais chose faite) ! Je l’applique au doigt exactement comme une crème, ça fond instantanément donc ça s’applique très bien 🙂

  • Reply
    Emilie
    08/06/2018 at 21:24

    Je garde ta recette, je vais y passer merci 🙂

    • Reply
      Béné
      09/06/2018 at 09:06

      @Emilie: Top ! Tu m’en diras des nouvelles 🙂 J’avais oublié de le mentionner donc je l’ai ajouté dans mon article : le déo s’applique au doigt comme une crème (et fond instantanément) 🙂

  • Reply
    Ophélie G.
    09/06/2018 at 09:54

    Bon et bien je sais ce que je vais faire de mon weekend : partir à la recherche d’HE de palmarosa ! En Angleterre, ce n’est pas toujours facile ! Merci pour cette chouette recette ! xx

    • Reply
      Béné
      11/06/2018 at 10:03

      @Ophélie G.: Ha oui, j’imagine… Sinon il y a toujours la possibilité de commander sur le web 🙂 Bon courage et j’attends ton retour ! 🙂

  • Reply
    Arno
    11/06/2018 at 18:03

    Ca m’intéresse beaucoup ! J’en utilise un certifié bio mais industriel depuis 2 ans, et je crois que je commence à y réagir avec des démangeaisons. Et bon, ça fait encore beaucoup de plastique à jeter quand il est terminé.

    Par contre je me demande niveau odeur, tu indiques que c’est discret, mais c’est une odeur plutôt connoté féminine ou c’est neutre ? histoire d’éviter les réactions du genre “tu sens la fille” 🙂

    • Reply
      Béné
      11/06/2018 at 18:11

      @Arno: Hello Arno ! Selon moi c’est plutôt une odeur neutre… ça sent légèrement la coco mais l’odeur s’estompe assez vite ! Je pense qu’il faut vraiment avoir le nez fin pour sentir l’odeur mais si tu souhaites y ajouter une odeur connotée masculine (si odeur genrée il y a ^^), tu peux y ajouter quelques goutte d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas, le cèdre étant une odeur souvent utilisée dans les cosmétiques masculins, ça devrait le faire (et l’huile essentielle a des vertus cicatrisantes donc c’est parfait pour tes démangeaisons) 🙂

      Tu me diras ! 🙂

      • Reply
        Christophe
        15/06/2018 at 08:28

        @Béné: L’ayant testé pour la première fois hier, je dirais qu’on sent surtout l’huile essentielle de palmarosa. Mais ça reste très très très léger. Je testerais quand même le cèdre 🙂

        • Reply
          Béné
          05/07/2018 at 16:43

          @Christophe: Ha bah c’est marrant, je sens plus la coco moi ! Et alors, premier test concluant ?

  • Reply
    Emy
    07/07/2018 at 16:00

    Hello ! Merci pour cette recette, je commence justement à vouloir faire mes cosmétiques, produits de beauté, hygiène, nettoyage moi-même et de façon totalement naturelle… Est-ce que tu as d’autres recettes (shampoing, crème, etc…) ? J’en trouve beaucoup sur internet mais où l’on trouve tout de même des tensioactifs (SLS avec dérivé de pétrole et sulfate, SODIUM COCO SULFATE, SODIUM LAUROYL SARCOSINATE, SCI, SLSA… Il y en a avec de la palmire, etc…). Même sur Aroma Zone ou Lush où tout est censé être naturel… Ils disent que c’est des tensioactifs naturels etc. mais j’aime pas trop et j’ai l’impression qu’on est obligé d’en mettre et ça m’embête… Je voulais avoir ton avis car je sais que tu essayes d’être au plus naturel, zéro-déchet possible ! J’adore ton blog, tes photos et conseils en tout cas ! Merci beaucoup, je pars avec une amie la semaine prochaine sur une bonne partie de ton itinéraire de Bretagne ahah ! Et j’essayerai ta recette de déodorant au plus vite. J’utilise la pierre d’alun et je traverse la même phase de doute que tu décris dans cet article… Merci d’avance et continue à fond

    • Reply
      Béné
      20/07/2018 at 10:32

      @Emy: Salut Emy, merci beaucoup pour ton commentaire !

      Je n’utilise plus de crème hydratante depuis 3 ans, j’utilise seulement de l’huile d’abricot ou de l’huile de jojoba et ça me convient parfaitement !
      J’utilise du savon d’Alep pour me laver sous la douche car le savon de Marseille irritait ma peau.
      Concernant les shampooings, j’utilise ceux des savons de Joya mais ils contiennent du Sodium Coco Sulfate… Je ne sais pas si il est possible de faire des shampooings sans tensioactifs mais si tu trouves, je suis preneuse 🙂

      Super pour le road-trip en Bretagne, hâte d’avoir ton retour ainsi que sur le déo naturel ! 😉
      Bonne journée, merci pour tes encouragements et à très vite ! 🙂

    • Reply
      Hls
      01/09/2018 at 16:21

      @Emy: bonjour, j’arrive peut être après la guerre. Je suis une ancienne coiffeuse et pour faire court les tensio actifs sont composés de 2 parties l’une sert à accrocher l Eau ( ce qui est nécessaire pour que tu puisses le rincer ) et l autre accroche le gras ( ce qui nettoie le cuir chevelu). Donc c’est nécessaire pour un shampooing. Cependant dans les shampooings ayant une bonne composition ce sont souvent des dérives de coco ou autres, qui sont beaucoup moins agressif que le sodium laureth sulfate que tu trouves dans les shampooings de grande surface par exemple. Le deuxième ingrédient à éviter c’est les silicones ( surtout Dimethicone, Dimethiconol, PhenylTrimethicone,Amodimethicone et Cyclomethicone) ils sont reconnaissables par leur terminaison en “one”.
      Voilà j’espère avoir pu t’eclairer un peu plus :).

      • Reply
        Emy
        02/09/2018 at 18:07

        @Hls: Ok super merci beaucoup pour ces informations !!!

  • Reply
    Letizia
    15/03/2019 at 10:56

    Bonjour Béné,
    J’utilise cette recette également depuis quelques temps et c’est magique à part en période de grands stress… Je fais un mélange d’HE de lavande, de palmarosa et de Teatrea, le mélange me convient mieux que seulement le palmarosa. Je vais essayer de monter mon huile de coco en chantilly la prochaine fois car j’ai toujours mon bicarbonate qui se dépose au fond du pot et j’ai l’impression que ça pourrait résoudre le problème (si quelqu’un a une autre solution, je suis preneuse!)
    Je te souhaite un bon weekend
    Letizia

    • Reply
      Maria
      24/05/2019 at 10:08

      @Letizia:
      hello!
      pour résoudre le problème de fonte, je mets 1/3 beurre de karité ou beurre de cacao, 2/3 coco: les premières fondent à des températures beaucoup plus élevées, donc ça permet de stabiliser le mélange!

  • Reply
    Jessica
    17/07/2019 at 11:46

    Hello ! Et merci pour tes/vos articles engagés !
    Bon je suis perdue ! Bien décidés à prendre soin de nous et de la planete, nous avons réalisé cette recette il y a quelques mois et cata : quelques jours après utilisation tout était top, odeur, texture and co mais il y a un mais j’ai eu des démangeaisons et des irritations de l’enfer. Remise en cause immédiate de notre recette mais idem avec la marque Clémence et Vivien… Du coup on fait quoi maintenant ?

    • Reply
      Béné
      17/07/2019 at 11:52

      @Jessica: Hello Jessica, mince, je suis navrée que tu sois sensible au bicarbonate de soude ! La quantité est pourtant réduite pour limiter les irritations mais ça peut arriver… Tu peux essayer la même recette sans bicarbonate ou passer à un déodorant sec avec de la fécule de pomme de terre (je n’ai jamais essayé mais il parait que ça fonctionne !).

      Tiens moi au courant 🙂

  • Reply
    Jodie
    23/12/2019 at 19:03

    Bonjour
    Merci pour cette super recette que nous utilisons depuis qq mois. Nous avons voulu pour Noël fairebplein de petits pots pour nos invités. Nous avons donc doublé les ingrédients et là…… c’est le drame !!!! Odeur infecte en ouvrant les pots à froid. Pots inutilisables. Je pense que doubler les huiles essentielles n’est pas une bonne idée. Ca ne fonctionne pas comme du Sucre ou de la farine. Il faut s’en tenir aux doses initiales. J’ai tout jeté… et tout recommencé en plusieurs fois. Voila, ne faites pas la même bêtise que moi.

    • Reply
      Jodie
      23/12/2019 at 22:00

      @Jodie:

      Erratum : finalement il semblerait que ce soit l’huile essentielle de palmarosa qui ait tourné car les nouveaux pots que j’ai refait sente pareil… et finalement mon flacon de palmarosa a une odeur insupportable.
      Bizarre… mauvaise conservation ? Pourtant il ne périme qu’en 2023

  • Reply
    Energy, cooking, pollution digital…: a short guide for ecology confined by 3 experts | D1SoftballNews.com
    17/04/2020 at 07:38

    […] that we already have in our closets -the idea being not to have to leave. For example, we can achieve its deodorant home with the coconut oil, an essential oil and baking soda. It is also the opportunity to try the […]

Répondre à Hls Cancel Reply

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.