Road-trip en Bretagne : de Concarneau à Sainte Marine [Finistère]

Road-trip en Bretagne : de Concarneau à Sainte Marine [Finistère]

Avant de vous raconter notre merveilleux voyage en Birmanie et en Thaïlande, il est grand temps de revenir quelques mois en arrière et de vous retracer notre semaine de vacances en Bretagne. Cela faisait bien longtemps que nous avions envie de faire un road-trip en Bretagne et nous n’avons pas été déçus, loin de là ! 🙂

une-semaine-en-bretagne-93

Pas beaucoup de sous en poche (voilà ce qui arrive à force de boire des bières et manger des fruits de mer tout l’été), nous décidons de ne pas nous priver d’une semaine de vacances pour autant… Mais quand on n’a pas de sous, pas de secret : C’EST CAMPING YOUUUHOUUU ! Et comme il faisait un temps magnifique, nous ne sommes pas partis très loin mais à 2 heures de route de chez nous et dans la plus belle région du monde entier : la Bretagne ! (Oui c’est bizarre de partir en vacances chez soi mais la Bretagne c’est tellement grand et beau qu’on ne s’en lasse pas.) Pas nécessairement besoin de partir à l’autre bout de la planète pour décompresser et voir de jolis paysages, on est plutôt gâtés à ce niveau là par chez nous, donc autant en profiter…

Malgré les apparences, Antoine et moi étions tout fous de partir une semaine en camping. On a pu dévaliser Décathlon en toute impunité (si toi aussi tu veux avoir toute la collec’ de produits Quechua lève la main ! .o/) et n’ayant pas beaucoup fait de camping étant plus jeunes, on était ravis de dormir à la belle étoile et de jouer aux Castors Juniors ! Avec des emplacements en camping**** à 10 euros la nuit, on allait pas se priver… (comme quoi, partir en vacances peut ne pas vous coûter cher du tout et c’est exactement ce qu’on essaie de promouvoir depuis la création de ce blog)

Sachez qu’en partant hors saison, nous n’avions pas besoin de réserver nos emplacements à l’avance et arrivions dans les campings au gré de nos envies. Parfait quand on n’a pas trop envie de se prendre la tête sur un itinéraire bien précis !

camping bretagne

IL EST PAS BEAU NOTRE CAMPEMENT ?! Vous remarquerez cette magnifique harmonie de couleurs jusqu’au bout de la table pliante.

Bref, nous voici sur les routes de Bretagne pour un mini “Tro Breizh” comme on dit chez nous, un tour de la Bretagne. Au Moyen Âge, le Tro Breizh désignait le pèlerinage effectué en l’honneur des Sept Saints Fondateurs de la Bretagne et les pèlerins se rendaient donc à Saint Brieuc, Saint Malo, Dol de Bretagne, Vannes, Quimper, Saint Pol de Léon et Tréguier. Ce tour de la Bretagne représentait 600 kilomètres et se faisait en un mois minimum.

Même si ce Tro Breizh historique doit être passionnant, nous l’avons complètement personnalisé et avons sauté l’étape Morbihan. Étant moi même morbihannaise, nous préférions nous attarder sur les autres départements (mais 5.6 forever dans mon coeur quand même hein !). Si un Tro Breizh vous tente, ne ratez pas le Golfe du Morbihan ! <3

Cette semaine en Bretagne nous a vraiment enchantée. Nous avons eu un temps splendide pendant toute la semaine (#truestory), avons vu des paysages absolument incroyables… Et à la fin, on était vraiment des pros du camping et du pliage de tente 2 secondes (ouai parce que la lancer est une chose, mais la ranger en est une autre). Je ne vais pas en faire des tonnes parce que vous allez finir par croire que j’exagère pour vous faire venir dans ma région. MAIS EN TOUT CAS, C’ÉTAIT TROP COOL !

Nous commençons ce road-trip en Bretagne par quelques jours dans le Finistère et plus précisément en pays Bigouden. Pour les n00bs, le pays Bigouden se situe dans le sud-ouest du Finistère et est célèbre pour les hautes coiffes portées par ses habitantes. Vous voyez ? Non ? Bon, ok, COMME DANS LA PUB POUR TIPIAK avec les p’tites vieilles qui crient “piraaaates” (ce blog aura ma peau).  Mais la Bretagne n’étant pas comme une pub pour Tipiak, vous aurez très très peu de chance de croiser une vieille dame avec une coiffe traditionnelle… mais vous pouvez toujours chercher ! 😉

Après une petite escale du côté de Quimper pour se réapprovisionner en alcools bretons au Manoir du Kinkiz (Allez-y, le domaine est magnifique et ses alcools à base de pommes sont à tomber par terre !), nous partons du côté de Concarneau et de sa fameuse ville close sous un soleil radieux.

 

Concarneau : une ville close du XIVe siècle

L’attrait principal de Concarneau réside dans sa ville close qui date du XIVe siècle : une véritable ville encerclée de murailles au milieu de l’eau. À l’origine, on y trouvait de petites chaumières de pêcheurs et des bâtisses bourgeoises plus importantes, mais la ville close est très vite convoitée par les militaires qui y voient un emplacement stratégique pour protéger la ville d’éventuels ennemis. La ville passera d’ailleurs successivement aux mains du Duché, du Roi, des Anglais, des Protestants, des Ligueurs…

Depuis le XIXe siècle, la ville close n’est plus un refuge pour les navires de guerre et de commerce entre Port Louis et Brest. Elle est aujourd’hui une magnifique cité touristique composée de nombreux commerces en tout genre. L’architecture, typiquement bretonne, est très plaisante et on profite des nombreux petits commerces de gastronomie locale pour baver un peu… et craquer pour un Kouign Amann. Le beurre salé = la vie.

concarneau ville close concarneau port ville close concarneau kouign amann concarneau ville close maisons bretonnes ville close concarneau façade bretonne

Nous quittons la ville close un peu prématurément après s’être rendus compte qu’on avait oublié de payer le parcmètre… (et vu l’état de nos finances, ça aurait été con de se prendre une prune)

Nous filons en direction de l’Île-Tudy et croisons un petit sentier côtier bucolique du côté de l’Anse Saint Laurent.

sentier côtier stang bihan finistère stang bihan forêt finistère

L’Île-Tudy : ceci n’est pas une île.

Nous voici arrivés à l’Île-Tudy, nous sommes scotchés devant la couleur de l’eau et la beauté du paysage. On a envie de plonger dedans et d’essayer d’oublier qu’elle ne dépasse pas les 16 degrés, mais on s’abstient et on reste contempler le paysage.

L’Île-Tudy n’a pas volé son titre puisqu’elle était une île jusqu’au XIXe siècle. L’île devient presqu’île à la construction d’une chaussée aménagée et attire alors bretons aisés et artistes parisiens.

île tudy finistère une-semaine-en-bretagne-14 île tudy finistère île tudy finistère

Nous longeons l’eau, empruntons les jolies ruelles étroites de la ville et arrivons sur le port. Un petit bistrot et sa terrasse ensoleillée nous font de l’oeil, on en profite pour une petite pause bière dans un cadre magnifique…

bistrot île tudy finistère

île tudy finistère île tudy finistère île tudy finistère île tudy finistère ile tudy finsitère

 

Sainte Marine : le port le plus mignon du monde

“Mon dieu que j’aimeuuuuuh, ce port du bout du mondeuuuh, que le soleil inondeuuuh de ses reflets dorééés” (Vous avez évidemment reconnu Dalida, ou Dominique A pour les meilleurs d’entre vous). Cette chanson aurait pu être écrite pour le port de Sainte Marine. Ce petit port à deux pas de l’Île-Tudy et de Bénodet est un vrai bonheur… Une petite crique, quelques restos et crêperies avec terrasse, l’air iodé : parfait.

L’endroit rêvé pour un apéro. Alors on a (re)pris l’apéro.

L’endroit rêvé pour manger une p’tite crêpe. Alors on a mangé une p’tite crêpe. (Par crêpe, vous entendrez sans doute galette mais dans mon coin les crêpes sont salées. Bref. #sombrehistoire)

port sainte marine finistère sainte marine finistère sainte marine finistère sainte marine finistère sainte marine finistère

Je termine donc cette chouette journée sur le port de Sainte Marine à déguster une crêpe au foie gras et pommes caramélisées, parce qu’il ne faut pas se laisser aller. Notre première journée de vacances en Bretagne a tenu toutes ses promesses, mais honnêtement, on avait toute confiance ! 😉 Vivement la suite…

Written by

Bénédicte

30 ans. J'aime cuisiner, faire des gâteaux, boire de la bière, les crêpes, voyager, jardiner, chanter les chansons de Sufjan Stevens en yaourt et mon chien. Et toi ?

Comments

6 Comments
  1. posted by
    Rory
    Fév 12, 2015 Reply

    (oups je crois que mon commentaire a buggé 🙁 )

    Je disais donc que c’était un bien joli tour breton qui donne bien envie #beurresalé #jolispaysages
    J’ai vécu un an à Rennes mais n’avais pas assez de sous ni temps pour aller explorer cette belle région… je vais donc attendre d’avoir mon permis/une voiture (ou pourquoi pas un cheval ehe) pour aller faire mon “Tro Breizh”

    Merci pour la chouette inspiration en tous cas 🙂

    • posted by
      Béné
      Fév 16, 2015 Reply

      @Rory: Oh quel dommage de ne pas avoir pu explorer la région… Ça te fait une bonne raison de revenir ! 😉 (Et une fois que tu as une voiture, c’est facile et ne coûte pas très cher donc il faut vraiment en profiter !)

  2. posted by
    patrick22
    Fév 13, 2015 Reply

    bonjour ,très beua reportage ,si je peux ,je souhaite le placer sur mon forum breton ?
    votre avis merci
    patrick

    • posted by
      Béné
      Fév 16, 2015 Reply

      @patrick22: Bonjour Patrick, merci beaucoup ! Et oui, aucun souci, avec plaisir pour partager notre article 🙂

  3. posted by
    LaRoux
    Fév 15, 2015 Reply

    on ne connait pas du tout la Bretagne, le finistère, ce côté de la France, mais vos photos sont canons! un jour on viendra vous voir & on boira des leffe le long de l’Atlantique 🙂

    • posted by
      Béné
      Fév 16, 2015 Reply

      @LaRoux: Oh mais trop ! Viendez ! On est à une demie-heure top chrono du Morbihan et à 2h du Finistère, et c’est vraiment canon 🙂 (SURTOUT AVEC DES BIÈRES)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *